installations techniques

Concept technique

Les réflexions concernant le concept d’installations techniques sont basées sur deux critères : 1. La qualité d’utilisation et le bien-être des utilisateurs / 2. L’efficacité énergétique et l’efficacité des coûts. Une bonne planification de l’efficacité énergétique réalisée en concertation avec les différents corps de métier devrait permettre d’atteindre la meilleure catégorie d’efficacité énergétique possible pour le bâtiment. Le concept technique est conçu selon la maxime « Aussi peu de technique que possible, mais autant que nécessaire ! » afin qu’elle soit accessible et conviviale pour l’utilisateur au quotidien.

digital-mapping

  • Le principe :

Grâce au concept énergétique prévu, il est possible de remplir les exigences en termes de qualité d’utilisation, d’efficacité énergétique et de rentabilité avec des besoins réduits en énergie finale (enveloppe du bâtiment optimisée au niveau thermique, ventilation décentralisée avec récupération de la chaleur, systèmes d’éclairage efficaces) et une utilisation de l’énergie naturelle (pompe à chaleur).

  • La chaleur sera produite dans le bâtiment même par une pompe à chaleur.
  • La maison sera équipée d’une ventilation contrôlée offrant une récupération de chaleur à haute efficacité énergétique. L’air sera impulsé dans les chambres à coucher ainsi que dans le salon tandis que l’air sera extrait de la cuisine et des salles de bain.
  • Une pompe à chaleur sera utilisée pour la production d’eau chaude. Lors du choix de la robinetterie, on veillera également à ce qu’elle soit économe en eau.
  • Les panneaux solaires placés sur le toit et sur la façade sud produiront de l’électricité.
  • Chauffage / Ventilation / Sanitaires :

Ci-dessous figurent les principaux points du concept de chauffage et de ventilation.

  • La chaleur et l’eau chaude seront produites par deux pompes à chaleur. Le courant permettant de faire fonctionner les pompes à chaleur sera issu du réseau.
  • La maison sera chauffée uniquement via un chauffage au sol (avantage : les basses températures du système). L’alimentation se fera via un circuit de chaleur réglé en fonction de la température extérieure.
  • Il faut éventuellement penser à prévoir un raccordement à l’eau chaude pour divers appareils ménagers (lave-linge, etc.).
  • Les différentes pièces seront aérées et désaérées en continu via un système VMC avec récupération de chaleur à haute efficacité énergétique. En dehors des mois plus chauds de l’année, les utilisateurs pourront ouvrir les fenêtres pour aérer les pièces. La ventilation mécanique génère une partie de l’énergie nécessaire à partir de l’air extrait par la récupération de chaleur. Les utilisateurs auront la garantie de vivre dans un air de qualité, ce qui aura un effet direct sur leur bien-être. Durant les mois d’été, le refroidissement de nuit contribuera à un climat ambiant agréable et propice. Les grilles d’alimentation et d’évacuation seront seulement visibles plus tard dans les différentes pièces.
  • Électrotechnique / Éclairage :

Ci-dessous figurent les principaux points du concept d’électrotechnique et d’éclairage.

  • Tout le système d’éclairage sera économe en énergie. Des LED seront utilisés. Il sera en partie activé par des capteurs de présence en fonction de la lumière du jour. Seules les pièces de vie disposeront d’un interrupteur traditionnel (variateur de lumière). Il est prévu d’installer un câblage de réseau dans la maison pour l’utilisation d’ordinateurs et de téléphones. L’interphone vidéo peut également être intégré à ce système. Plusieurs fenêtres pourraient être protégées du soleil par un système de contrôle des stores (éventuellement contrôlé automatiquement en fonction de la lumière). En cas de vents forts, les stores seront relevés automatiquement (auto-protection).
  • Les câbles et fils ainsi que les systèmes de pose seront sans halogène.
  • On peut également prévoir des contacts de fenêtre pour pouvoir désactiver le chauffage.
  • Une installation photovoltaïque sera installée sur le toit et la façade de l’immeuble. Elle alimentera un système d’accumulateurs. Avec ses appareils de mesure intelligents, la batterie solaire informe l’utilisateur lorsqu’un excédent d’énergie solaire est disponible. Il peut alors être utilisé pour une consommation directe, pour recharger la batterie ou être réinjecté dans le réseau public.
  • Grâce à un accès Internet VPN, les données de la maison sont enregistrées sur le système communal de gestion technique des bâtiments (compteur M-Bus – entrées analogiques / entrées numériques) et renvoyées à l’installation (affichage pour Infocaster). Ici, la visualisation est possible via un petit ordinateur. Outre les valeurs techniques (publication des données de consommation, etc.), d’autres informations peuvent être affichées. On peut aussi consulter quelques températures ambiantes et des données relatives à l’humidité ambiante. Une autre solution consisterait à placer des capteurs sur la façade et prévoir une station météorologique.

Christian Siegel, ingénieur
SIEGEL SCHLEIMER INGENIEURS-CONSEILS s.à r.l.
www.siegelschleimer.lu